a3CA43C87-26E1-458A-B73A-0D963E0C2E6D_edited.jpg
a1a6229954_1728273094155212_633448167_o.jpg

Ross GASH

 

 

La rencontre avec le travail de Ross Gash est une expérience physique. Le corps est plongé dans un bain lumineux, énergique, étourdi de formes naïves, figuratives ou abstraites.
Avec ces tableaux, Ross Gash invite à circuler dans ses mind maps. Foisonnement urbain, déplacement du regard, éclaboussures de couleurs et de formes, Ross Gash réinterprète les choses qu’il a vues ou vécues dans la ville. Paris, New York, Londres, ou cité imaginaire. Emotions, rencontres, expériences sensorielles, graffitis, publicité, lumières... autant de traces dont Ross Gash traduit les empreintes mentales.

Ross Gash cherche et élabore avec des pinceaux ou des bâtonnets à l’huile qui offrent un rapport très direct à la surface de la toile. Il aime le dessin, le cartoon, sa ligne est langage, écriture. Il recherche un trait naïf, brut, mû par une fragilité expressive et rejette les lignes assurées. Son néo-expressionnisme, dans sa libre figuration, convoque l’expérience perceptive. Sa peinture vibre. Pour le regardant, l’expérience s’apparente à une traversée à la Jarmusch, invitant à prendre le temps de la déambulation, à saisir les clés de la ville dans un vertige de formes.

Ross Gash trace des chemins, des ponts, des lignes de tram entre ses différents quartiers. Il crée des connections afin de brosser une polyphonie urbaine. Sa peinture est optimiste et agit par une accumulation de forces, de lignes graphiques et d’énergie. Elle immerge le spectateur dans les torsions de la ville irradiée de couleurs.